La Psychologie Biodynamique

Thérapie Psycho-corporelle Biodynamique. Biodynamique ça veut dire quoi ?

La Biodynamique se met à l’écoute et accompagne la dynamique du vivant en soi.
Le thérapeute accompagne le client afin qu’il retrouve la présence à cette dynamique naturelle et soutient la confiance pour qu’elle puisse se déployer.

Fondements
La psychologie Biodynamique (fondée par Gerda Boyesen), postule que, à la base du vivant il y a un fondement sain, un « noyau sain » dont la dynamique s’oriente spontanément vers le bien être et la réalisation de soi.
L’éducation, les contraintes, le rapport au social, les aléas, les stress, et les traumas de la vie viennent contraindre plus ou moins violemment cette dynamique naturelle. Ces empêchements créent des tensions psychiques et physiques qui constituent au fil du temps une armure psycho émotionnelle et qui s’imprime par et dans le corps : une névrose incorporée, une « cuirasse caractérielle » ( Reich).

La parole au corps…
Le corps contient la névrose, Le corps sait ce que nous ne savons pas toujours, il se souvient, il dit… parfois jusqu’à la somatisation et la maladie. Il a gardé la « mémoire cellulaire » de notre histoire qui fait parfois défaut au conscient. Mieux que quiconque, il connaît et nous indique le chemin du retour à l’équilibre et au bien être.
Pour cela, la psychologie biodynamique est une thérapie psycho-corporelle.
Gerda Boyesen (dans la suite de Reich), crée une et affine une pratique de massage qui permet l’autorégulation du corps et la libération des émotions non digérées, non transformées.

Les massages Biodynamiques
Créés par Gerda Boyesen, ces massages permettent un travail direct et précis sur la névrose incorporée pour nettoyer le corps des informations qui y sont encapsulées. Ils permettent une remise en route des capacités autonomes du corps par notre système d’autorégulation inné.
Ils s’effectuent sur tous les niveaux corporels (membranes, muscles, os, viscères…).
Ils soutiennent et confortent la personne en thérapie. Ils autorisent la fonte et la digestion des stress et des traumas incorporés qui font barrage à l’énergie de vie.

Dans ce contexte le mot « digestion » n’est pas un vain mot.
Au fil de ses recherches « Entre psyché et soma *», G.Boyesen a eu l’intuition dans les années 60, que l’intestin avait une fonction de digestion émotionnelle.
Elle rejoint, ou plutôt elle précède les récentes découvertes scientifiques sur le deuxième cerveau émotionnel qu’est notre intestin, et sur l’importance du microbiote sur nos états psychiques.

L’énergie retrouve progressivement une  circulation fluide et naturelle dans le corps.
La vie devient vraiment vivante.

– Entre Psyché et soma – Gerda Boyesen – Petite bibliothèque Payot
– Comprendre et pratiquer la psychothérapie biodynamique – Marc Brami et Guillaume de Brébisson – Dunod
– La psychologie biodynamique – François Lewin et Myriam Gablier – Le Courrier du livre

ERIC-PASCAL CREUSOT

Thérapeute - Comédien - Formateur consultant
Montpellier

06 87 01 44 64